Zone interdite – Brigade des mineurs : au secours des enfants en danger

Pour regarder cet épisode en replay HD gratuit, vous devez créer un compte GRATUIT. L' inscription facile et rapide. une fois inscrit, vous aurez accès à tous les nouveaux épisodes de programmes télévisés.

Zone interdite – Brigade des mineurs : au secours des enfants en danger

Diffusé sur M6 le dimanche 6 octobre 2019 à 21:05 – Durée : 1 h 44

Harcèlement scolaire, agressions sexuelles entre ados, mais aussi inceste ou amours interdites : c’est le quotidien de la Brigade des mineurs de Toulon.

Durant près d’un an, Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite ont suivi au plus près cette unité si particulière, chargée de protéger les enfants et les adolescents. Une brigade en première ligne face à un monde qui change, où l’accès à la pornographie sur Internet et la puissance des réseaux sociaux enlèvent très vite à l’enfance beaucoup de son innocence.
Il faut aux mineurs beaucoup de courage pour pousser la porte d’un commissariat et révéler les lourds secrets qui les tourmentent. Face à eux : Yannick, le chef de la Brigade, et son équipe enquêtent, analysent et confrontent, souvent en l’absence de preuves matérielles. Ils doivent surtout accompagner les victimes, fragiles, à mettre des mots sur leur souffrance.

Qu’il s’agisse de retirer un nourrisson de quelques jours à une mère potentiellement dangereuse, d’obtenir la confiance d’une enfant de 6 ans victime de son grand frère ou de sauver une fillette de 11 ans des griffes d’un père incestueux, les hommes et les femmes de la Brigade mènent de front plusieurs enquêtes en même temps. Ils doivent parfois affronter le pire, mais il arrive aussi que d’anciennes victimes passent à la Brigade pour les remercier de les avoir sauvées. Des moments de grâce qui leur redonnent courage.

Comment travaillent-ils ? Comment parviennent-ils à garder leur équilibre en menant des missions délicates et souvent éprouvantes ?

Nous avons suivi le travail hors norme de ces enquêteurs dont la mission est de protéger nos enfants coûte que coûte.




vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.