CRIMES – CRIMES EN AQUITAINE

Au sommaire : «Macabre mise en scène». Le 18 avril 2006, les gendarmes de Castillon-la-Bataille découvrent a son domicile le corps de Suzanne, 48 ans, lardé d’une quinzaine de coups de couteau. Sur sa peau, une inscription énigmatique : «La première est…» – «Match mortel». Le 3 juillet 2003, dans les Landes, Alexandre, un instituteur de 25 ans, perd la vie dans un accident de voiture. Mais une analyse toxicologique révèle dans son sang la présence de Temesta, un fort anxiolytique – «Qui a tué Annie ?». Le 29 janvier 2005, a Grignols, Claude découvre le corps de sa femme, Annie, dans le lit conjugal avec une balle dans la tête. Un fusil de chasse est a ses côtés

Docu-info – Société | 2014 | 105min.
Intérdit au moins de 10 ans
Présentation : Jean-Marc Morandini

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.